plombier fuite cycloplombier paris vélo cyclo

“C’EST RIEN, C’EST JUSTE UN JOINT”

Par CycloElian -  27 juin 2019 -  Actualité

C’est ce qu’on entend de temps en temps, quand on arrive chez nos clients, ou souvent : Ah c’était ça ? ça vous a pris 15 minutes, c’était juste un joint !

-J’aurai peut-être pu le faire-

Alors on explique : mais c’est JUSTE notre métier, vous savez…. Vous me payez aussi pour des compétences et de l’expérience, et même de la diligence… Le sourire est gratuit car non soumis à la TVA.

 

Trois vélos cargos du cycloplombier dans leur atelier

Bientôt 6 ans que CycloPlombier existe, pour que le métier soit mieux considéré, plus valorisé, pour contribuer en tous cas à ce que certaines personnes “osent” cette filière.

Des heures à faire des posts dynamiques et un peu décalés pour expliquer que le métier est beau et qu’un plombier c’est plus qu’un gars qui montre son “fameux sourire” version recto et c’est plus qu’un gueulard dans sa camionnette aux heures de pointes, c’est aussi plus qu’une ordure peu scrupuleuse qui vous prendra 1200€ pour changer un mitigeur.

Plombier, Cyclo vélo Paris

CycloPlombier, c’est le copain qui vient, l’artisan du coin qui change plus qu’un joint, il vous parle, il vous explique et vous rassure.. Et oui, Les “professionnels” arnaqueurs ont fait des Parisiennes et Parisiens, des gens méfiants et craintifs de ce métier. Un peu comme pour le métier de serrurier d’ailleurs (d’ailleurs ça vous dirait un CycloSerrurier Parisien?).

Allez ça c’est pour la rigolade (qu’est-ce qu’on se marre…) —> J’avouerai que ma préférée sera toujours celle du Zizi.

Alors je continue à chaque intervention, à rassurer mon monde et à parler de ma façon de faire, qui n’est sans doute pas l’exemple à suivre mais qui essaie d’aller, je crois dans le bon sens. Le bon sens, oui c’est ça l’essence même de la motivation “Cycloplombistique”.

Je salue des gens tous les jours à chaque feu, je souris comme un idiot et je me réjouis de peu,  pour ne pas oublier que je reste un être doté de sensibilité, je monte et descend de mon vélo pour aider,  et je continue à essayer de vibrer de mon travail.

Pas évident dans notre monde, de faire de l’altruisme, son travail.

Car malgré que l’on me paie pour ça, oui, on peut appeler ça de l’altruisme car j’aime vous dépanner, vous rendre service, j’aime vous voir.

Elian, l’artisan.

Plombier, Cyclo vélo Paris
Vos commentaires

Derniers articles

“C’EST RIEN, C’EST JUSTE UN JOINT”
-  Actualité
VOICI NOTRE HISTOIRE
20 mai 2019 -  Actualité
ATTENTION, DEUTSCH QUALITÄT
19 mai 2019 -  Presse
odio tristique elit. vel, ipsum Aenean
Réserver